Les photos de Sylvie

Les photos de Sylvie

Menu
C'est où?

C'est où?


Je vais être un peu moins présente sur les blogs dans les jours et semaines à venir. Je continue à faire mes petites visites chez vous tout de même. A très bientôt

Un petit passage pour la réponse :

Texte emprunté au site navarra.com
Dans le sud-est de la Navarre, le parc Naturel des Bardenas Reales, terre semidésertique à l'aspect aride et dénudé, recèle des grands trésors naturels. Trois réserves naturelles existent sur ses 42 500 hectares.

L'eau, le calcaire et l'argile ont sculpté un paysage saisissant qui vous transporte dans un univers quasi lunaire, parsemé de ravins, de plateaux et de buttes solitaires.

Ancien repaire de brigands et de personnages de légende, ses formes capricieuses et son aridité troublante ont inspiré peintres et écrivains.

En outre, ce territoire a servi de décor au tournage de spots de télévision et de films tels que Airbag, Action mutante, Orgullo y pasión ou Le monde ne suffit pas. Une destination unique à découvrir à pied, à vélo ou à cheval.

Jadis paradis des crocodiles et des tortues, le Parc Naturel des Bardenas Reales est aujourd'hui un paysage pseudo-steppaire modelé depuis des millions d'années qui, à 70 kilomètres seulement des sommets pyrénéens, possède une flore et une faune plus proche du désert africain que du nord de l'Espagne.

Bien que plusieurs accès au parc existent - dont certains réservés aux cyclistes - les deux routes les plus fréquemment empruntées par les véhicules à moteur sont les suivantes : par le nord, emprunter la piste de terre qui part de la route de Carcastillo-Figarol (el Paso) et qui conduit à une autre piste longeant le polygone de tir (22 km) ; par l'ouest, suivre la piste en bitume qui part de la station-essence de la sortie d'Arguedas et débouche sur la piste citée qui longe le polygone.

Dans le parc naturel, on distingue trois zones, du nord au sud, à savoir : el Plano, terres cultivées sur des terrains moins élevés ; la Bardena Blanca, la plus célèbre, se distingue par ses buttes témoins, ses ravins secs et son aspect steppaire et accueille, dans sa partie la plus basse, un Polygone de Tir, dont la présence explique le vol d'avions militaires ; la Bardena Negra, enfin, est un terrain plus sombre par la présence de forêts de pins d'Alep, les seuls de la zone, et de buissons.

Ce territoire abrite trois réserves naturelles : le Vedado de Eguaras, oasis situé au nord qui conserve les ruines du château de Peñaflor ; le Rincón del Bu (Bardena Blanca), sur 460 hectares, dont les falaises sont habitées par le grand duc ; et la Réserve Naturelle de Caídas de la Negra (Bardena Negra), qui s'étend sur 1926 hectares et offre un dénivelé de 270 mètres.

Aigles, vautours, hiboux, outardes barbues, renards, chats sauvages, genettes, amphibies et reptiles vous accompagneront dans ce vaste territoire de buissons, sisals, marais salants et champs d'alfa, aux températures extrêmes.

Ne manquez surtout pas de vous pencher à l'un de ses magnifiques belvédères, tel que celui de l'Alto de Aguilares, offrant une vue magnifique sur l'ensemble de la Bardena Blanca, ou bien au Balcón de Pilatos, extraordinaire observatoire de rapaces. Promenez-vous dans des coins inoubliables, tels que Castildetierra et Pisquerra (Bardena Blanca), au relief spectaculaire.

Les Bardenas, ce sont plus de 700 km de chemins, pistes et drailles à la disposition des mordus de randonnée et de cyclisme.

Lors de la visite, les visiteurs sont priés de respecter les règles, de suivre les sentiers balisés, de ne pas déranger les animaux et de ne ramasser ni minéraux ni plantes. Il est recommandé de visiter le parc entre le mois de septembre et le mois de juin et d'éviter les jours pluvieux.

Si vous supportez extrêmement bien la chaleur et que vous décidez de venir en été, n'oubliez pas de vous munir d'eau potable, de vous couvrir la tête et de vous protéger du soleil.

Et si vous nous visitez le 18 septembre, ne manquez pas la « Sanmiguelada » , jour où des milliers de brebis des vallées pyrénéennes accèdent à ce territoire par el Paso pour y paître en hiver. Pour ce faire, les bergers empruntent la cañada Real (draille royale) des Roncaleses reliant les pâturages de la Vallée de Roncal avec le désert des Bardenas.Les Bardenas sont également traversées par la Cañada Real qui part de la ville de Tauste, en Aragon, jusqu'à a la montagne navarraise de Urbasa-Andia.

Les Bardenas Reales ne vous laisseront pas indifférent et vous feront découvrir un paysage insolite, varié et naturel, autrefois terre de brigands célèbres comme Sanchicorrota.D'après la légende, son cheval était ferré à l'envers pour dérouter ses poursuivants. Offrez-vous une escapade dans ce site unique et découvrez par la même occasion la Ribera navarraise.

Près des Bardenas se trouve aussi le parc Senda Viva, sur la route de Arguedas en direction de la chapelle de la Virgen del Yugo. Le visiteur peut également se rendre à Tudela, capitale de la Ribera et déguster les spécialités d'une cuisine basée sur des produits agricoles de qualité, notamment la jardinière de légumes, les c?urs de laitue, les asperges ou les artichauts, mais aussi des viandes telles que les jarrets d'agneau, arrosées des vins de Navarre les plus prestigieux.